arrow-right

LE CACAO

LE CACAO

Quand nous parlons de cacao, nous parlons inévitablement de chocolat. Reculons premièrement à l’essence du cacao. À la base, nous retrouvons la fève du cacaotier (ou cacaoyer). Il s’agit de la graine qui se loge dans le fruit de l’arbre originaire d’Amérique tropicale. Utilisé comme produit alimentaire, mais aussi comme monnaie d’échange en remplaçant l’or, ce fruit a occupé une place importante chez les Mayas, ensuite chez les Toltèques et puis, chez les Aztèques.

Diverses propriétés lui étaient attribuées dont celles liées à des pouvoirs aphrodisiaques et à la légende aztèque associant l’arbre du cacaotier, à la force et à la fortune. Finalement, ce fût en 1753 que le grand botaniste Carl Von Linné classa le cacaotier comme la ‘‘nourriture divine” mieux connue sous le nom de theobroma.

Une étape importante: la fermentation 

Pour consommer la fève de cacao, on doit la soumettre à un processus de fermentation d’une durée entre 3 et 9 jours. Cette étape est cruciale pour tuer les bactéries et activer les enzymes responsables de la saveur caractéristique du chocolat. Les fèves sont alors séchées au soleil jusqu’à l’atteinte d’un taux d’humidité de 6 à 8%.

Une vingtaine d’espèces de cacaotier existent et se divisent en deux groupes : les cacaotiers donnant du cacao de qualité supérieure en provenance surtout de l’Amérique du Sud; et ceux produisant un cacao de qualité moyenne principalement de l’Afrique. Ces derniers sont surtout destinés à la transformation dans l’industrie alimentaire.

Le chocolat le moins connu mais le meilleur pour vous

Vous allez être d’avis que les variétés de chocolat sont nombreux sur les tablettes. Pour un choix plus éclairé pour votre santé, nous vous conseillons de privilégier le cacao de mention cru. Celui-ci conserve tous ses bienfaits mythiques et réels. Sa saveur demeure délicieuse tout en ayant une dose d’amertume. À la base, le chocolat n’a qu’un seul ingrédient à sa liste: le cacao! On le retrouve en fèves (en entier), en éclats, en poudre, en beurre, ou même sous forme de tablette!

Malheureusement, la plupart des chocolats des grandes marques commerciales (plutôt des friandises chocolatées) ont été torréfiés, donc transformés, les privant ainsi d’une grande partie de leurs bienfaits.  De plus, parmi la liste d’ingrédients de ces friandises, on retrouve le cacao torréfié, du lait, des sucres raffinés et des mauvais gras en quantité.  Pour un choix judicieux, nous vous invitons à découvrir le cacao cru qu’on retrouve principalement dans les épiceries santé!

Les pouvoirs bienfaisants du chocolat!

Le cacao se retrouve dans la catégorie des super aliments. Ces pouvoirs nutritionnels sont assez remarquables. Premièrement, plusieurs éléments se retrouvant dans le cacao lui confèrent le rôle d’antidépresseur naturel. Le cacao contient de la théobromine, un alcaloïde qui a un effet positif sur l’humeur. La sérotonine, à son tour, est le neurotransmetteur primaire du corps humain qui agit comme agent anti-stress. Finalement, le phényléthylamine, un alcaloïde agit sur les neurotransmetteurs du cerveau, produisant ainsi une sensation d’euphorie. Ça explique cette sensation de mieux-être que l’on associe à la consommation de chocolat

Le cacao est aussi bénéfique pour la santé du cœur. Il supporte le système cardiovasculaire et son apport en antioxydants est incontestable. Selon David Wolfe, à poids égal, le cacao a plus d’antioxydants que le vin rouge, les bleuets, les baies d’açaï, les pommes grenades et les baies de goji, tous combinés.

Le cacao constitue également l’une des meilleures sources de magnésium (un minéraux alcalin), de fer, de chrome, de manganèse et de cuivre.  De plus, il est riche en vitamine C et en omega-6 (l’acide linoléique). Par contre, la qualité du chocolat constitue un facteur d’importance puisque transformé et chauffé, le chocolat perd toute trace de vitamine C. Aussi, il rancit l’acide gras essentiel, pouvant ainsi causer des réactions inflammatoires. Finalement, le cacao est une excellente source de fibre soluble et il aide à nettoyer les intestins.

Chocolat et cuisine : deux amours!

Alors, comment adopter le cacao cru dans sa cuisine? C’est si simple! Premièrement, les fèves de cacao cru sont excellentes dégustées toutes entières!  Vous pouvez aussi remplacer vos pépites de chocolat classiques par des éclats de cacao cru. Elles s’utilisent dans des recettes de barres tendres, de gâteaux, de muffins, de crêpes et bien plus encore. Vous pouvez aussi les utiliser pour garnir vos glaces, vos puddings et vos smoothies, leur donnant un peu de croquant! Il en est de même pour la poudre de cacao cru qui se cuisine comme la version conventionnelle, tout en procurant les remarquables bienfaits du chocolat!

Nous vous avertissons : le goût amer sera peut-être un ajustement pour vos papilles gustatives mais comment ne pas tomber en amour avec ce chocolat qui incarne la fortune avec son goût authentique et complètement naturel?

Le chocolat est synonyme de mieux-être et d’amour. Alors, pourquoi ne pas prendre le meilleur pour sa santé, se faire plaisir et faire plaisir à ceux et celles que l’on aime!

Sources et lectures recommandées :

Corneau, L., Gendreau, S., Gagnon, H., Coulombe, J. (consulté le 10 février). Passeport Santé : Chocolat et cacao. http://www.passeportsante.net/

Québec Amérique. (2012). L’encyclopédie visuelle des aliments. Montréal, Québec Amérique.

Wolfe, D. (2009). Superfoods: The Food and Medicine of the Future. California, North Atlantic Books.