arrow-right

LE GINGEMBRE

LE GINGEMBRE

Originaire d’Asie Sud-Est, le gingembre est cultivé dans la plupart des pays tropicaux dont l’Indonésie, le Sri Lanka, le Mexique, le Brésil et les Antilles.

Utilisé dans la cuisine orientale pour ses propriétés aromatiques et médicinales depuis des milliers d’années, ce n’est que vers le 13e siècle que le gingembre fut consommé par les Européens, notamment pour ses vertus aphrodisiaques.

Alors que la plante peut atteindre 1,5 mètre, le gingembre fait partie de sa partie souterraine. On en retrouve de multiples variétés de tailles et de couleurs variés (sable doré, jaune, blanc ou rouge).

Un allié de la médecine traditionnelle asiatique et indienne

Le gingembre est un puissant antioxydant comme la plupart des épices. Luttant contre les radicaux libres, on y retrouve une quarantaine de composés d’antioxydants. D’ailleurs, certains d’entre eux seraient résistants à la chaleur, expliquant ainsi les propriétés antioxydantes accrues du gingembre cuit.

Le gingembre peut être bénéfique pour soulager les gaz, les crampes abdominales tout en réduisant les flatulences. On lui accorde aussi des vertus anti-nausée et anti-vomissement.

De plus, ses propriétés anti-inflammatoire permettraient de réduire les douleurs arthritiques.

Innombrable utilité dans la cuisine!

Le gingembre est un ingrédient de base des cuisines asiatiques pour relever aussi bien des recettes salés ou sucrés. Sa saveur distinctive englobe le surette, le sucré, l’épicé et des notes citronnées et poivrées.

Le gingembre se prépare de multiples façons telles que râpé, haché, en lamelle, mariné, sauté, séché en poudre, confit, en jus et plus encore!

Comment bien le choisir et l’utiliser?

Lorsque vous souhaitez rehaussez le goût de vos plats et ajouter un peu de piquant, pensez au gingembre! Cette racine s’ajoute à merveille dans des soupes, des sautés, des currys, des breuvages, des infusions, des marinades, des salades, des chutneys et des desserts quant au gingembre en poudre séché, celui-ci s’ajoute dans des marinades, des mijotés, des gâteaux, des tartes, des biscuits, des desserts de fruits et des breuvages. En poudre séchée, le gingembre devient l’épice tant appréciée dans plusieurs mélanges d’épices : les poudres de curry, les quatre épices, les épices chaï, le Ras el Hanout, et bien plus encore!

Pour en vérifier sa fraicheur, il faut tirer doucement sur ses tiges, elles doivent être serrées et le tubercule ferme et exemptes de taches noires, signe de moisissures.

L’intensité de son goût dans les plats correspond au moment de son intégration dans une recette. Pour une saveur subtile, dans une marinade ou un mijoté, retirez les lanières ou les gros morceaux avant le service. Pour une saveur plus intense, ajoutez en fin de cuisson des tranches fines, râpées ou émincées. Pour une touche parfumée au gingembre sans présence de chair fibreuse, récupérez son jus en pressant des morceaux au presse-ail.

Pour éviter de gaspiller, épluchez que la partie souhaitée du gingembre et utilisez une cuillère pour râper votre gingembre au lieu d’un couteau. Une cuillère régulière est plus sécuritaire et facilitante pour manœuvrer dans tous les replis de la racine. Seulement éplucher la partie du gingembre souhaitée pour préserver la fraîcheur du reste du gingembre.

Conserver au frais

Plusieurs modes de conservation sont disponibles : 1) Au réfrigérateur, dans un sac de plastique dans lequel le gingembre est roulé dans un papier essuie-tout – où il se conservera jusqu’à 10 jours. 2) Au congélateur, dans de petits sacs de congélation (entier, en morceaux ou râpé). Il peut être coupé ou râpé en partie alors qu’il est congelé. 3) Au congélateur, transformé en jus, il se conserve plusieurs mois.

Faire son jus de gingembre

Frais et bio, on peut conserver sa pelure, sinon, on préfère l’éplucher. Passer de gros morceaux de gingembre à l’extracteur à jus, deux reprises. Pour allonger cette recette, ajouter une même quantité d’eau. Il suffit par la suite de congeler le jus dans des bacs à glaçons. Ceux-ci se conserveront 6 mois au congélateur. Ces petits cubes seront très pratiques à avoir sous la main pour ajouter dans des jus verts, des smoothies, des sauces ou des marinades.

Aliments coup de cœur

Versatile, mais le gingembre se marie particulièrement avec ceux-ci : la carotte, l’ail, le citron, l’orange, la poire, le riz, la sauce soya (ou tamari), le tofu et les vinaigres.

Laissez le gingembre réchauffer votre corps tout en parfumant vos plats!

Sources et lectures recommandées :

Boffelli, I., Bruno, I. (2016). Le guide des aliments bien-être. Espagne, Hachette Livre.

Côté, D., Gallant, M. (2011). Crudessence. Longueuil, Les éditions de l’homme.

Hart, A. (2013). The Power of Food. Whitecap Books. Vancouver.

Herman, L. (2015). Herb & Spice Companion. New York, Quarto Knows.

L’Encyclopédie visuelle des aliments (2006). Montréal, Les Éditions Québec Amérique Inc.

L’Épicerie. (2007). L’essentiel de l’épicerie. Éditions La Semaine. Montréal.

Masters, T. (2016). The perfect blend. Berkeley, Ten Speed Press.

Page, K. (2014). The Vegetarian Flavor Bible. New York, Little Brown and Company.

Passeport Santé. (consulté le 20 mars 2019). Gingembre. (en ligne) http://www.passeportsante.net/

Moline P. (2014). The Doctor’s Book of Natural Health Remedies. New York, Galvanized Books.

Thivierge, M. (2009). Coup de Pouce. 500 astuces pour cuisiner comme les pros. Montréal. Les Éditions Transcontinental.

Top santé. (2017). 40 Superaliments santé. France, Mondadori Magazines France SAS.

Wood, R. (2010). The New Whole Foods Encyclopedia. New York, Penguin Group.